N53 à Sautin : travaux inopportuns pour Écolo

SIVRY-RANCE - Écolo dénonce des travaux annoncés sur la N 53 à Sautin. Les Verts jugent une nouvelle bande de dépassement inopportune, voire inutile.

Publié le mercredi 24 février 2010

Avec ses longues lignes d roites et son parcours vallonnés, la route Chimay-Beaumont a mauvaise réputation. Dans ce cadre, le Service public de Wallonie (l’ex-MET) a entamé, voici plusieurs années, une série d’aménagements en vue d’améliorer la sécurité sur cette N 53. Le SPW envisage ainsi la création d’une nouvelle bande de dépassement sur cette route, à hauteur de Sautin.

Trop court

Selon Écolo, les travaux proposés consistent en la création d’une troisième bande de dépassement sur une longueur de 450 mètres, là où la visibilité est bonne et où le dépassement est déjà permis. Même si elle qualifie l’objectif de « louable », la locale Écolo de Sivry-Rance s’interroge sur la pertinence du type d’aménagement retenu.

« La distance de dépassement est trop courte et oblige l’automobiliste qui voudrait dépasser à accélérer de manière excessive et ce même pour les véhicules lents, souligne leur communiqué. Et ce sans parler des nombreux véhicules qui ne se déportent même pas sur la droite. De plus, cette nouvelle bande de dépassement à sens unique empêchera tout dépassement aux véhicules en provenance de Rance et ce jusqu’à la zone du Court tournant. » Les Verts assurent que cet ouvrage augmentera aussi les risques pour les usagers lents (piétons, cyclistes, cavaliers...) utilisateurs des chemins touristiques situés à peine à plus de 100 mètres du projet. Ils formulent la même remarque pour les utilisateurs de l’arrêt de bus tout proche.

Raboter les bosses

Plutôt qu’une bande de dépassement, Écolo propose de raboter deux bosses, présentes aux km 33.8 et 34.1 (en direction de Rance), qui limitent dangereusement la visibilité.

« Cette opération aura le double avantage de créer une longue zone de dépassement dégagée sur plus de deux kilomètres, sans créer une bande de dépassement propre donnant une impression d’impunité aux voitures à proximité de carrefours utilisés par des usagers vulnérables, insiste la locale Écolo. En outre, cette option évitera d’exproprier une bande forestière ou un alignement de haies supplémentaires au profit du macadam. » Enfin, d’une manière plus globale, les Verts posent la question de l’opportunité de tels travaux maintenant « alors que les caisses sont vides et que la Région wallonne se trouve dans l’incapacité d’entretenir le réseau routier actuel ».

Source : lavenir.net