Écolo oui mais à la nouvelle porcherie

La locale Écolo défend le principe d’une culture bio plutôt qu’industrielle.

Publié le lundi 20 juillet 2009

GRANDRIEU Un nouveau projet d’une unité d’engraissement de 1.084 porcs sur caillebotis rue de la Plagne à Grandrieu est actuellement à l’étude. Et manifestement cela fait débat. La locale Écolo de Sivry-Rance a ainsi fait part de son analyse. Les écolos défendent l’idée d’une culture "réellement différenciée", soit un élevage orienté bio.

La position d’Écolo est donc nuancée : il n’y va pas d’un non face à ce projet, mais d’un oui conditionnel. Éric Lefèvre note en effet que les aspects de nuisances sont faibles : "La ferme de la Plagne est totalement isolée en zone agricole : les nuisances olfactives et sonores ne seront pas significatives. L’intégration paysagère du projet ne pose pas de problème, le charroi généré par la porcherie ne posera pas de nuisance locale", précise-t-il notamment.

Cependant, les Verts en font une question de principe : "La production porcine de type industriel est excédentaire en Europe et en Belgique en particulier. Ne risque-t-on pas à terme de connaître les mêmes crises que pour le lait avec une surproduction qui aboutira à un effondrement des prix et à une situation catastrophique pour les producteurs ?", interroge Éric Lefèvre.

Aussi, Écolo y va d’une proposition afin de valoriser ce projet : "Les filières à caractère nettement différencié comme les porcs bio ou les porcs élevés en prairie ont pour objectif une viande de qualité tout en étant plus en harmonie avec l’environnement et plus respectueuses du bien-être animal. Les besoins existent : la Wallonie doit actuellement importer 80 % des produits bio qu’elle consomme."

Source : DH.be